Custom

Joël Jeannot

Joël est né en 1965 à la Martinique. Mécanicien de métier, il est victime en 1990 à l’âge de 25 ans d’un accident du travail. Une benne qui tombe d’un camion, le voilà avec le dos brisé. Suite à cet accident, il choisit de partir Martinique pour venir en métropole et engage un travail de rééducation. Il s’installe en Dordogne. Très vite, il pratique le sport, le basket pour commencer puis l’athlétisme.

Lire la suite

L'internat

REMI (6ème SEGPA) :

«Moi, Rémi, j’aime le dortoir car on peut dormir, jouer avec les copains aux jeux de société Ex: les petits chevaux, les échecs.

On peut amener des jeux, on peut regarder la télé, faire nos devoirs.

J’aime bien parler avec les éducateurs et aider mes copains pour leurs devoirs. »

Lire la suite

Les locaux

Il y a 4 dortoirs à l’internat. Par dortoir, il y a plusieurs chambres avec 3 à 4 lits par chambre, 4 douches et toilettes ainsi qu’une chambre de garde pour les éducateurs.

Il y a un foyer avec un baby-foot, un billard, une salle informatique, deux salles de cuisine et une salle d’art plastique.

 

L’encadrement

L’encadrement de l’internat est assuré par des enseignants éducateurs qui prennent en charge les élèves en dehors des temps de classe. Chaque éducateur est référent de plusieurs élèves.

 

Activités

Lire la suite...

Il y a différents temps à l’internat :

  • Les activités du soir commencent à 16h00, jusqu’à 18h30 maximum.

Exemples d’activités : l’équitation, la cuisine, l’informatique, le dessin, les échecs, le ciné club, le VTT, les percussions… Les activités sont prévues pour une période scolaire, d’une rentrée aux vacances suivantes.

  • Un temps d’aide aux devoirs

  • Le repas et la veillée avec la vente de gâteaux, achats à la coopérative

L’argent de la coopérative sert à faire des sorties (ex : sortie à la foire exposition de Périgueux, cinéma…)

REMI (6ème SEGPA) : « Moi, Rémi, j’aime le dortoir car on peut dormir, jouer avec les copains aux jeux de société Ex: les petits chevaux, les échecs.

On peut amener des jeux, une Playstation, on peut regarder la télé, faire nos devoirs.

J’aime bien parler avec les éducateurs et aider mes copains pour leurs devoirs. »

ESTELLE (5ème SEGPA) : « Ce qui est bien dans le foyer de l’internat c’est qu’il y a la télé et on peut regarder Plus belle la vie, les matchs etc.…

Il y a des éducateurs ou nous (c’est à dire les élèves) qui peuvent proposer d’amener des DVD pour les regarder le soir.

On peut aussi écouter de la musique et comme la salle du foyer est assez grande on peut danser !

On s’amuse beaucoup. »

L’EREA de Trélissac accueille des élèves à partir de la 6ème S.E.G.P.A. jusqu'à la fin de la formation diplômante de niveau V validée par un C.A.P. ou un C.A.P.A. Depuis la rentrée 2007, il abrite égalementune Unité Locale pour l’Inclusion Scolaire (U.L.I.S) de type «lycée» qui accueille des adolescents en situation de handicap, intégrés dans lesformations professionnelles en fonction de leur projet.

Les élèves de l'E.R.E.A. présentent des difficultés scolaires graves et persistantes, d'où la nécessité de travailler d'une manière différente et appropriée, en prenant en considération les éléments suivants:

  • Un enseignement adapté et l’élaboration progressive d’un projet individuel de formation. En 6ème/ 5ème les élèves doivent pouvoir reprendre confiance et développer leurs potentialités.
  • Élaboration du projet d’orientation et de formation. En 4ème/3ème un temps important de la formation est consacré à la découverte des métiers et de la formation professionnelle.
  • Construction du projet personnel à travers une prise en charge pédagogique et éducative qui prend en compte les aspirations et les capacités de chacun.
  • Favoriser et faciliter une insertion professionnelle à l’issue de la formation diplômante (C.A.P. ou C.A.P.A.).

Une équipe et un encadrement pluri disciplinaire et pluri catégoriel àvotre écoute:

  • Des professeurs des écoles spécialisés, des professeurs de lycée professionnel et des enseignants éducateurs tous spécialisés.
  • Un pôle médico-social complet et disponible.
  • Des personnels administratifs et des agents territoriaux impliqués et membres à part entière de la communauté éducative.

Des modalités de prise en charge variées et diversifiées:

  • Classes à effectifs réduits. (classe: 16, atelier: 8)
  • Groupes de soutien, études dirigées, modules d’aide spécifique en 6ème/5ème. Aide Individualisée en 1ère année de CAP.
  • Un internat éducatif attrayant qui propose des activités variées

Des moyens:

  • Des locaux entièrement rénovés et accueillants.
  • Un équipement et un accès à toutes les nouvelles technologies.
  • Un plateau sportif de qualité.
  • Un large éventail de formations professionnelles de type C.A.P.
  • Nouveau à la rentrée 2011: Pour faciliter l’accès futur à l’emploi, les élèves de C.A.P. bénéficient d’une aide financière importante du Conseil Régional d’Aquitaine pour obtenir le permis de conduire (sous laforme de la conduite accompagnée)
  • La proximité de Périgueux et de ses infrastructures.

Il est l’aîné d’une famille de 6 enfants habitant St Joseph. Mécanicien de métier, il est victime en 1990 à l’âge de 25 ans d’un accident du travail. Une benne qui tombe d’un camion, le voilà avec le dos brisé. Suite à cet accident, il choisit de partir Martinique pour venir en métropole et engage un travail de rééducation. Il s’installe en Dordogne. Très vite, il pratique le sport, le basket pour commencer puis l’athlétisme.

« En arrivant en Dordogne, je me suis mis au sport. J’ai mis des roues et le monde s’est ouvert

, raconte-t-il, dans une interview au journal Sud Ouest, au lendemain de son titre de champion du monde. »

Ses motivations sont nombreuses.

« Le sport, dit-il, c’est un moyen d’intégration, une façon de se reconnecter avec les gens. C’est aussi aider son corps à vivre. Bien sûr, il faut accepter un nouveau corps, mais repousser ses limites au-delà de celles fixées par les médecins. »

 Du basket, sport collectif, Joël passe à l’athlétisme. D’emblée les sensations sont bonnes. Son tempérament lui permet d’obtenir très vite des résultats dans une discipline où le mental est primordial.

« En athlé, la performance individuelle est primordiale. Il faut constamment te dépasser, que tu sois valide ou pas d’ailleurs, c’est la même chose. »

De fait, Joël engrange peu à peu les victoires : aux championnats de France, d’Europe. Il intègre l’équipe de France.

Au fil des mois, au fil des années, Joël collectionne les médailles. Il devient un ambassadeur du Périgord, et du sport tout simplement.

« La vie reste toujours un combat, un combat pacifique certes, mais un combat quand même. En permanence, tu dois t’interroger sur le sens que tu donnes à ta vie ».

 Son titre de champion du monde en 1500m fauteuil roulant marque un tournant dans sa carrière.

Année

Parcours

1994

Entrée en équipe de France
Champion du Monde relais 4x400m

1996

Sélectionné pour les jeux paralympiques d'Atlanta
Finaliste

1997

Champion de France sur piste 400m et 5000m
Champion de France sur route de semi marathon (21km)
Récompense du meilleur sportif du département (Oscar Sud Ouest - France 3)

1998

Champion du Monde des relais 4x100 et 4x400m
Vice champion du Monde du 5000m

1999

Vainqueur du marathon de Paris
Champion de France sur piste 400 - 1500 - 5000m
Champion de France sur route de semi marathon
Marathon de Berlin 2ème en 1h 23' 56'' record de France

2000

Vainqueur du marathon de Paris
Champion de France 5000m
Champion de France sur route de semi marathon
Selectionné pour les jeux paralympiques de Sydney
Médaille d'or du relais 4x400m
Finaliste 800m - 1500m - 5000m
Récompense du meilleur sportif du département et de la région Aquitaine (Oscar Sud Ouest - France 3)

Chevalier de la Légion d'Honneur, décoré le 23 novembre 2000 par M. Le Président J. CHIRAC

Mais encore...
RECORD DE FRANCE SUR PISTE RECORD DE FRANCE SUR ROUTE

    • 23 juillet 2004 - 800m - 1' 35''96 au Stade de France juillet 2004 - 10 km - 19'22'' à Atlanta USA
    • août 2000 - 1500m - 2'57''13 à Zurich Suisse RECORD DE FRANCE DU MARATHON (42km)
    • RECORD D'EUROPE SUR PISTE avril 2004 - 1h 21' 07'' à Boston USA
    • 1998 - 10 000m - 21'01'' à Jona Suisse 2003 - Meilleur sportif du département (Oscar Sud Ouest - France 3)
    • juillet 2004 - 5000m - 10'01''93 à Atlanta USA