Objectifs retenus (articulation avec le projet académique)

Actions définies

Acteurs : élèves/adultes

Effets attendus

1. Maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences :

Amener les élèves scolarisés à l’EREA à une meilleure maîtrise du langage (écrit et oral) dans les différentes situations (enseignement général ; temps éducatif ; enseignement pré professionnel )

(Axe 1 : « Assurer la réussite du parcours de tous les élèves »

Objectif 1 : « Amener tous les élèves à la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences dans le premier et le second degré »

Actions 1.1.1 ; 1.1.2 ; 1.1.3 )

Maîtrise de la langue (lecture/ écrit) :

1.1-Définir  et construire des stratégies pour mieux comprendre un texte  par les « Ateliers de Questionnement de Textes » et la construction d’une typologie des procédures.

1.2 Développer l’envie de lire : Projet autour de la bande dessinée  : festival de Bassillac (participation à l’élection du prix des collégiens, lecture des BD en course ; analyse des BD,…)

 

1.3 De la grammaire implicite à la grammaire explicite : du tableau de grammaire en couleurs à la méthode de rattrapage orthographique

1.4. Apprentissage d’une langue vivante  : motiver les élèves dans l’apprentissage de l’anglais par la découverte de films (fictions, documentaires,…) en version originale (Programmation CAP Cinéma et cinéma Art et essai)

1.5-Décloisonner les classes (1h semaine) de la 6ème à la 3ème afin de constituer des groupes de besoins et/ou des ateliers visant à traiter des difficultés spécifiques, des manques dans la maîtrise du langage. (travail spécifique en lecture ; expression orale ; mémorisation ; ateliers d’écriture ;…)

Elèves de 6ème et 5ème EGPA. Enseignant de Français.

Elèves de 5ème EGPA. Enseignant de Français-  Enseignant documentaliste-

 

 

Elèves de 6ème/5ème EGPA/ Enseignant de Français.

Elèves des EGPA et de CAP/ Professeurs d’Anglais/ Enseignant documentaliste

Elèves des EGPA de la 6ème à la 3ème + ULIS ( ?). 5 PE de l’établissement- Enseignant documentaliste- Enseignant éducateur ( ?)

Lecture à voix haute plus aisée. Meilleure réussite aux questionnaires.

Savoir expliquer, justifier ses procédures.

Meilleure autonomie

Motiver les élèves pour la lecture à travers un support associant le texte et l’image.

Associer la lecture de l’œuvre et le passage à l’écrit : produire de l’écrit pour justifier un avis.

Augmentation de la fréquentation du CDI et du nombre de livres lus par les collégiens.

 

 

Amener les élèves qui ont connu l’échec dans la maîtrise de la langue écrite tout au long de la scolarité en primaire à réenclencher de la motivation et des apprentissages.

Amélioration des compétences en orthographe grammaticale (catégories de mots/ accords grammaticaux). A travers cette démarche, on vise également à amener les élèves à réaliser des transferts dans d’autres domaines de la scolarité.

Autonomie : s’approprier et utiliser un outil (le tableau de grammaire en couleurs) et réinvestir les connaissances dans les situations d’écrit.

Appliquer des règles.

Développement de la motivation et de l’implication de l’élève dans l’apprentissage de la LV.

Repérer des difficultés récurrentes et proposer des solutions de remédiation sur les 4 années de scolarité au Collège (élèves non lecteurs,…)

Le travail en petits groupes doit permettre une remotivation pour les élèves les plus en difficultés et une occasion pour les élèves les plus autonomes d’approfondir certains thèmes.

2.Maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences :

Développer l’enseignement et l’évaluation par compétences dans les différents temps de la vie de l’élève à l’EREA.

(Axe 1 : « Assurer la réussite du parcours de tous les élèves »

Objectif 1 : « Amener tous les élèves à la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences dans le premier et le second degré »

Action 1.1.4

Objectif 2 : « Conduire les élèves à leur meilleur niveau de qualification »)

2.1-LPC et socle commun de connaissances et de compétences de la 6ème à la 3ème  : poser le LPC comme outil de référence de l’évaluation de l’élève (palier 2 et palier 3). Repérer et définir les compétences du LPC qui peuvent être observables à la fois dans le temps scolaire et le temps de l’internat.

2.2-Doter chaque élève inscrit dans l’établissement du LPC (support papier) dans sa version « Attestation de maîtrise de connaissances et de compétences du socle commun pour le Certificat de Formation Générale ». Agir pour que les élèves s’approprient le LPC et puissent mesurer leur évolution tout au long de la scolarité. Valider les compétences acquises : compétences CFG et compétences non exigibles au CFG.

2.3 Elèves inscrits en formation professionnelle de type CAP : poursuivre l’évaluation par compétences en référence au LPC jusqu’à la fin de la scolarité en formation professionnelle . Valider les compétences acquises.

2.4-LPC et enseignement pré professionnel  : appropriation de l’outil par les professeurs de Lycée Professionnel qui interviennent en 4ème et 3ème EGPA. Appliquer l’évaluation et la validation des compétences aux activités de la formation pré professionnelle.

2.5-Impliquer l’élève dans la démarche d’évaluation par compétences et dans le projet de scolarité (PIFO) ; liaison professeur référent de la classe/ Enseignants éducateurs référents des élèves. Mise en place d’un dispositif d’entretiens individuels (3 moments dans l’année : début d’année ; bilan intermédiaire ; bilan final) entre les référents et l’élève.

Définition de quelques objectifs accessibles pour l’élève (internat ; comportement ; travail scolaire).

PE enseignants et enseignants éducateurs.

Elèves de la 6ème à la 3ème EGPA. Professeurs référents des classes- Enseignants éducateurs.

Elèves inscrits en CAP/ Enseignants du Lycée.

Elèves de 4ème /3ème EGPA / PLP qui interviennent en 4ème /3ème.

Elèves internes et demi-pensionnaires des EGPA. / PE référents des classe/ Enseignants éducateurs référents des élèves.

Cohérence des équipes sur l’action à mener auprès des élèves.

Meilleure compréhension et implication de l’élève dans sa scolarité.
Meilleur suivi et cohérence de la scolarité des élèves de la 6ème à la 3ème.

Continuité des acquisitions tout au long de la scolarité.

Cohérence enseignement général/ enseignement pré professionnel dans l’action auprès des élèves

Faire en sorte que l’élève construise du sens et développe de la motivation dans sa scolarité à l’EREA.

Améliorer la liaison PE référent/ PE enseignant éducateur référent dans l’action à mener auprès de l’élève.

Améliorer le suivi individualisé.

Renforcer la continuité et l’unité entre internat et classe.

3. Adaptation et individualisation des pratiques pédagogiques : Favoriser la réussite de la scolarité de chaque élève de l’EREA ( élèves des EGPA, élèves en formation professionnelle, élèves scolarisés à l’ULIS).

(Axe 1 : « Assurer la réussite du parcours de tous les élèves »

Objectif 1 : « Amener tous les élèves à la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences dans le premier et le second degré »

Action 1.1.2 ; 1.1.3 ; 1.1.7 ; 1.1.9 ;

Objectif 2 : « Conduire les élèves à leur meilleur niveau de qualification »

Axe 2 :  « Favoriser la scolarité de chaque élève à besoins particuliers »)

3.1-Modules d’Aide Spécialisée en 6ème /5ème (2 heures hebdomadaires). Utiliser les données issues de l’évaluation CM2 pour identifier les difficultés des élèves et constituer des groupes de besoins en français et en mathématiques. Intervention conjointe enseignants référents des classes de 6ème /5ème et enseignants éducateurs auprès de groupes de 5 à 6 élèves.

Septembre : travail sur l’aide méthodologique (contenus à définir conjointement).

Début octobre jusqu’aux vacances de Noël : Module 1

Janvier aux vacances de printemps : Module 2

Retour vacances de printemps jusqu’à la fin de l’année : module 3

3.2- Aide personnalisée pour les élèves des classes de 1ère année de CAP  (1 heure hebdomadaire par classe) : les élèves de 1ère année de CAP rencontrent des difficultés pour réaliser les transferts entre les méthodes et notions étudiées en math/sciences et celles spécifiques à chaque formation professionnelle (proportionnalité, traçages, lecture de plans, mesures,…).

Priorité est donc donnée à la constitution de groupes d’AP dans le domaine des math/sciences en évaluant le niveau des élèves à l’entrée en CAP et en développant une coordination avec les enseignants des formations professionnelles pour identifier les besoins des élèves.

3.3. Projet E.P.S adapté aux caractéristiques du public scolarisé à l’EREA :

Au Collège : mise en place d’un projet APPN  : les classes de 6ème /5ème et de 4ème /3ème sont alignées sur des créneaux de 3 heures consécutives afin de pouvoir mettre en œuvre les APPN.
Activités prévues en 6ème/5ème : cycles course d’orientation, course de demi-fond/ tir à l’arc, piscine

Activités prévues en 4ème/3ème : cycles canoé kayak, escalade, course d’orientation.

Au Lycée, alignement de classes afin de proposer des menus d’activités.

3.4-Elèves de l’ULIS :

Favoriser le temps d’intégration des élèves en fonction des projets individuels :

-Intégration en enseignement général et/ou en formation professionnelle.

-Intégration des élèves de l’ULIS aux cours d’EPS d’une classe « ordinaire ».

Faciliter auprès des autres élèves l’intégration des élèves de l’ULIS  : en fonction des besoins, préparation à l’intégration par l’enseignante de l’ULIS, mise en place d’un tutorat par les élèves de la classe d’accueil,…

Définir dans le PPS  :

-les modalités de l’intégration (temps, formation professionnelle précise ou découverte de plusieurs formations professionnelles, enseignement général).

-les modalités de la certification en fonction des capacités des élèves: CAP / Attestation de compétences.

Projet « motivation lecture  » en liaison avec le CDI, la médiathèque de Trélissac et des classes d’école maternelle.

3.5-Le « avant » et le « après » la classe à l’internat - La plus-value apportée par les PE enseignants éducateurs doit profiter à l’accompagnement de la scolarité de l’élève de l’EREA  :

-Développer le lien, la cohérence et la continuité entre le temps de classe et la vie de l’élève à l’internat : outre les temps d’activités éducatives, celle-ci doit inclure des temps, définis dans l’EDT de l’internat, consacrés à la scolarité de l’élève (travail sur l’organisation personnelle ; réalisation des devoirs ; apprentissage des leçons ; travail personnel sur les dossiers à réaliser en CAP, …).

- La liaison entre les enseignants éducateurs référents et les enseignants de l’externat doit être développée (prise d’information, passage dans les classes, mise en place d’un support de communication : cahier ( ?) , tableau ( ?), site internet ( ?),…)

-Instauration, pour les élèves des EGPA, de rituels simples pour le « avant » et le « après » la classe : gestion des affaires scolaires,…. Recherche de l’unité des enseignants éducateurs quant à l’application de ces rituels.

-Ouverture d’une salle d’étude dirigée, en soirée, pour les élèves du Lycée. Etude dirigée inscrite à l’emploi du temps de l’internat.

3.6 Adaptation des pratiques pédagogiques par l’utilisation des TICE  :

-Activités « traditionnelles » visant à amener les élèves à mieux maîtriser les outils des TICE.

 Expérimentation et généralisation des pratiques suscitant l’implication et l’intérêt des élèves  : l’équipement de 3 salles en TBI a permis une nouvelle approche dans la construction des séquences de cours : les élèves deviennent plus réceptifs de par la richesse des documents exploitables mais aussi parce que leur implication s’en trouve grandie. Les équipements en TBI seront complétés à la prochaine rentrée, l’objectif étant la généralisation de l’utilisation du TBI pour un maximum de classes.

Au collège, initiation des élèves à la maîtrise des TBI et utilisation de cet outil dans les séquences pédagogiques : groupes MAS, SVT, Histoire/ Géographie… Favoriser les interactions des élèves avec les savoirs.

Au lycée : utilisation avancée du TBI : mise en commun des informations, exploitation des résultats des élèves.

Utilisation particulièrement pertinente dans les matières scientifiques : apprentissage de la prise de mesures scientifiques avec les nouvelles technologies, utilisation du TBI par les élèves pour confronter leurs résultats et construire le cours.

-En EPS, développement de la course d’orientation . Utilisation de la valise scolaire SPORTIDENT (outil de gestion électronique de course) dans les activités de course d’orientation, de course de durée, de cross,… Le site et l’environnement proche de l’EREA permettent un développement de ces activités. Pour la course en durée en lycée, l’utilisation de ce système permettrait une utilisation de tout l’espace de l’établissement sans se restreindre à tourner autour du terrain de football et ce en étalonnant différents parcours avec les boîtiers. Approche plus ludique et surtout plus adaptée à la recherche du développement personnel et d’individualisation des pratiques.

En collège, les nouveaux programmes orientent la course vers le demi-fond : cet outil permet une individualisation et un retour immédiat sur le travail de chacun.

Le système SPORTIDENT est dédié à la course d’orientation : cette activité difficile est proposée aux élèves et serait développée. L’établissement dispose d’une surface d’évolution importante et un site officiel de course d’orientation jouxte l’EREA.

-Développement du site internet  : cf. Axe 4

Elèves de 6ème et de 5ème EGPA/ PE référents des classes/ 3 enseignants éducateurs.

 

 

Elèves de 201, 202, 203/ PE Enseignants et enseignants éducateurs/ PLP

Elèves des EGPA/ Enseignants EPS

Elèves du Lycée/ Enseignants EPS

Enseignants/ Enseignante de l’ULIS/ Auxiliaire vie scolaire.

Elèves de l’ULIS/ Elèves de la classe d’accueil/ Enseignants/ Enseignante de l’ULIS/ Auxiliaire vie scolaire.

Enseignants/ Enseignante ULIS/ Auxiliaire vie scolaire / Enseignant référent MDPH/ Partenaires extérieurs (SESSAD, SAISP,…)

 

 

Elèves de l’ULIS/ Enseignante de l’ULIS/ Auxiliaire vie scolaire/ Enseignante documentaliste.

Elèves de l’internat/ Enseignants éducateurs référents des élèves/ Educateur principal.

Enseignants éducateurs/ Enseignants référents et professeurs principaux des classes. / Educateur principal

Elèves de l’internat/ Enseignants éducateurs/ Educateur principal

Elèves de l’internat/ Enseignants éducateurs/ Educateur principal

 

 

 

Tous les élèves/ Enseignants

Elèves du Collège/ Enseignants du collège/

Elèves du Lycée/ Enseignants du Lycée/ Enseignants maths/sciences.

 

Elèves du Collège et du Lycée/ Enseignants EPS

Les conditions prévues doivent permettre de traiter des difficultés spécifiques en privilégiant l’individualisation.

Aide aux apprentissages des élèves.

Développement de l’autonomie.

Développement des représentations positives des élèves par rapport à l’établissement et à l’EPS.

Développement de la solidarité, de la coopération, de la responsabilité.

Acceptation de l’élève en intégration par les élèves de la classe d’accueil.
Implication du tuteur

 

Développement de la motivation pour la lecture et acquisition de compétences. Prise de confiance par les élèves de l’ULIS pour communiquer vers l’extérieur.

Développement et structuration de l’autonomie de l’élève.

Amélioration de l’organisation personnelle de l’élève.

Développement de la cohésion des équipes.

Développement et structuration de l’autonomie de l’élève.

Amélioration de l’organisation personnelle de l’élève.

Développement de la cohésion des équipes.

Développement et structuration de l’autonomie de l’élève.

Amélioration de l’organisation personnelle de l’élève.

Développement de la cohésion des équipes.

Développement et structuration de l’autonomie de l’élève.

Amélioration de l’organisation personnelle de l’élève.

Développement de la cohésion des équipes.

Développer la participation et l’implication des élèves dans les séquences pédagogiques dans l’optique d’une remobilisation pour les apprentissages.

-Prise d’initiative lors des séances de travaux pratiques.

-Implication des élèves pendant les séquences : volonté de passer au tableau, de présenter ses résultats.

-Autonomie dans la réalisation des manipulations.

Investissement de l’élève dans une activité qui vise la recherche du développement personnel.

4-Aider et accompagner l’élève de l’EREA dans la définition et dans la construction d’un projet : projet personnel ; projet d’orientation (en fin de collège ou de lycée) ; projet de fin de scolarité (entrée dans le monde du travail,…) .

4.1 Affirmation du rôle de l’enseignant éducateur référent dans le suivi de l’élève en intégrant les différentes dimensions : éducative, scolaire, projet personnel et d’orientation.

4.2 Préparation de l’orientation professionnelle de l’élève :

-Définition et écriture en début d’année scolaire d’un programme d’actions en vue de préparer l’orientation professionnelle des 4èmes et 3èmes EGPA fixant :

. Les étapes progressives de l’élaboration du projet de l’élève de la 4ème à la 3ème : mise en place d’un document de type « passeport pour l’orientation » qui pourrait être un outil de liaison entre l’élève, le professeur principal, les PLP et l’enseignant éducateur référent.

. Le calendrier et les rôles tenus par chacun (démarches de recherche de stage, aide et accompagnement à la recherche de lieu de stage, suivi sur le lieu de stage,…). Présentation collective devant les classes de 4ème et de 3ème.

. Les visites et/ou mini stages dans des lieux de formation nécessaires

-Suivi du projet individuel à travers la tenue du « passeport  pour l’orientation » dans les entretiens menés conjointement par l’enseignant éducateur et le professeur référents.(cf. action 2.5)

-Formation pré professionnelle en 4ème/3ème  :

En 4ème, les élèves découvrent le champ professionnelle « Habitat ». Une rotation des élèves est organisée autour de la réalisation de projets techniques.

Visite d’entreprises pour découvrir des métiers du champ professionnel.

Les élèves réalisent 2 stages de 1 semaine chacun en entreprise (découverte des métiers)

En 3ème, les élèves suivent poursuivent sur l’un des champs professionnels « Hygiène Alimentation Service » ou « Environnement espace rural ».autour de la réalisation de projets techniques.

Visite d’entreprises pour découvrir les métiers du champ professionnel.

Les élèves réalisent deux stages de 3 semaines chacun pour préparer leur projet d’orientation.

4.3. Préparer la sortie des élèves : insertion professionnelle/ poursuite d’études .

A construire

Tous les élèves/ Enseignants éducateurs/ partenaires éventuels.

Enseignants de 4ème et 3ème / Enseignants éducateurs référents de 4ème et 3ème / Enseignant documentaliste/ COP.

Elèves de 4ème et 3ème / Professeurs référents de 4ème et 3ème / Enseignants éducateurs référents des élèves de 4ème et 3ème./ PLP intervenant en 4ème/3ème

Elèves de CAP/ Enseignants/ Enseignants éducateurs

Connaissance et suivi de l’élève.

Acquisition progressive et raisonnée de l’autonomie.

Construction progressive et bienveillante du projet de l’élève sur les 2 dernières années du parcours en collège.

Responsabiliser l’élève en l’aidant et l’accompagnant dans le temps. Acquisition d’une autonomie raisonnée.